Route du vin : le vin de nos amis portugais

Géographiquement, le Portugal se situe au sud-ouest de la France et juste collé à l’Espagne. Un pays très influencé par le foot qui est devenu son emblème de popularité, le Portugal dispose également plusieurs monuments à visiter. En ce qui concerne le vin, les Portugais en ont fait sa spécialité.

La place du vin Portugal

Portugal se classe maintenant 4e grand producteur de vin en Europe. Ce pays a établi un savoir-faire très amélioré dans la production du vin. Deux marques de vin portant l’étiquette du Portugal dominent le marché mondial depuis des années : le Porto et le Madère. Ce vin est très commercialisé dans des pays étrangers. Mais depuis quelque temps également, les vins locaux ont également évolué et même si le Minho et le Douro sont destinés à la consommation locale, sa qualité est très appréciée. 

Ce qui est exceptionnel chez les viticulteurs portugais est la manière dont les Quintas ou producteurs de vin ont évolué dans ce domaine, en offrant des produits bien recherchés et peuvent se placer sur la table des concurrents. C’est d’ailleurs à Portugal qu’on trouve le meilleur vin vert de l’Europe, vendu en hectolitres. Il y a encore différents types de vin produit par ce pays, tels que l’Alvarinho qui se présente avec ses arômes floraux et Casal Garcia, le vin le plus acidulé de la région.

N’hésitez pas à choisir le vin d’accompagnement de vos repas

Sur l’étiquette des vins du Portugal, la formule est presque la même avec seulement 11 % d’alcool, et un grand pourcentage du jus de la vigne. Ce qui rend le vin très fruité, et un peu acidulé, qui peut largement accompagner différents types de recettes. Puisque c’est une région riche en fruits de mer, le vin se mélange aisément avec un grand plat de salade de fruit de mer ou de poissons grillés et le fameux Bacalao (plat à base de morue). 

Si vous séjournez à Portugal, mettez dans votre emploi du temps la visite des vallées de vin, et achetez-en une bouteille pour le plaisir.

Pourquoi suivre un cours sur le vin ?

Le vin est une boisson qu’il est préférable de déguster en compagnie. Il sera toujours bon de partager un verre de vin avec des amis et de rire aux éclats. Chaque fois que nous prenons un verre de vin, nous libérons l’étincelle que nous avons en nous et nous renversons les préjugés, nous devenons des personnes plus ouvertes et plus sensibles. C’est pourquoi le vin nous aide à établir des relations avec les autres d’une manière beaucoup plus réelle.

Qui n’est pas tombé amoureux après quelques verres de vin ?

Pour ceux d’entre nous qui aiment les vins spiritueux, nous savons qu’il n’a qu’une seule entrée et une seule direction, celle qui nous amène à mieux le connaître… Voyez comment vous pouvez en apprendre davantage sur votre boisson préférée !

Partout, les gens parlent de vin. Certains en savent beaucoup, d’autres peuvent à peine prononcer le nom d’un cépage. De quel côté êtes-vous ? Si vous souhaitez acquérir davantage de connaissances sur le vin, nous vous expliquons aujourd’hui comment cela est possible.

Le vin est devenu une grande passion française

 Bien que nous ayons toujours été une nation amatrice de vin, l’essor de la viticulture locale ces dernières années nous a fait découvrir bien plus que ce que nous pensions savoir. D’un instant à l’autre, un monde aux saveurs infinies s’est ouvert devant nous et a déclenché des milliers de questions dans nos esprits.

S’il y a vingt ans encore, nous nous contentions de savoir que le vin que nous allions boire avait été produit par une cave connue, il y a dix ans, nous avons commencé à être animés par le besoin de connaître le nom du vigneron, la région d’origine, le cépage et le fait qu’il ait été ou non élevé en fût de chêne. Mais ce n’est pas tout, depuis cinq ans, nous recherchons des informations sur le vignoble, la façon dont il était travaillé et même les conditions dans lesquelles les raisins étaient récoltés chaque année. Cependant, toutes ces informations qui nous semblaient essentielles pendant des années nous sautent aux yeux aujourd’hui et nous nous préoccupons de questions telles que les sols, les climats, le caractère biologique ou non de la production ou les nouvelles techniques de vinification utilisées. Comme vous pouvez le constater, la route du vin n’a qu’une seule porte d’entrée et une seule direction, celle qui nous amène à en savoir chaque jour davantage.

Maintenant, comment pouvons-nous en apprendre davantage sur le vin chaque jour ?

D’un côté, il y a les possibilités offertes par les livres et l’internet, mais en matière de vin, il y a une limite à l’autodidaxie. Personne ne peut apprendre le vin tout seul, car au-delà de la théorie et de la géographie, il existe des connaissances qui méritent d’être partagées et comprises par des experts, comme la dégustation, la communication et aussi l’interprétation que demandent certaines variantes et certains facteurs de terroir. Bien que toutes les réponses se trouvent dans le verre, il est important de savoir qui peut vous aider à les déchiffrer.

Science et alimentation : quel est le rapport ?

Il arrive parfois que certains domaines donnent l’impression de n’avoir rien en commun. Cependant, au-delà de cette apparente indépendance, il existe souvent un lien aussi étroit qu’il soit. C’est ici le cas de la science et de l’alimentation. êtes-vous d’accord ?

L’alimentation en elle-même

La notion d’alimentation semble banale, mais elle fait intervenir plusieurs paramètres essentiels. D’entrée,  précisons que la notion d’alimentation fait appel à un ensemble de techniques et de méthodes poursuivant le seul but de permettre à l’homme de se nourrir. Malgré cela, bien au-delà de cette simple notion, la question de l’alimentation prend en considération un certain nombre d’éléments. Parmi ceux-ci nous pouvons citer :

  • la phase de développement de l’individu : l’alimentation d’une personne doit être fonction de la phase de développement à laquelle il se trouve. Autrement dit, la nourriture d’un nourrisson est différente de celle d’un enfant, qui est tout aussi différente de celle d’un adulte ;
  • Le besoin nutritionnel du sujet : il peut être à la fois fonction de la phase de développement de l’individu, mais aussi de sa morphologie et des éventuelles infirmités dont il est atteint.

 

D’autre part, une bonne alimentation doit être :

  • saine : car elle doit partir d’un ensemble d’aliments sains et non toxiques pour celui qui l’a consommé ;
  • équilibrée : elle doit être dans le juste milieu entre toutes les valeurs nutritives nécessaires. Elle ne doit pas être trop grasse, ni trop sucrée ou encore moins trop salée.

La touche scientifique

La science permet chaque jour de rendre les questions d’alimentation plus précises. En effet, elle réalise dans le temps des études plus approfondies des substances nutritives et propose continuellement des solutions scientifiques pertinentes, face aux problèmes d’ordre alimentaire.

Que faut-il pour réaliser un cocktail de fruits ?

En termes de gastronomie, il existe diverses catégories de boissons. Elles peuvent être sucrées, amères ou même acides. Si certaines d’entre elles sont exclusivement produites dans des usines, d’autres peuvent être rapidement réalisées par vous-même à la maison. Découvrons ensemble des éléments essentiels pour réaliser votre cocktail de fruits à la maison.

 

Le choix des fruits

Le choix des fruits est essentiel pour la préparation de cocktail de fruits. Pour choisir vos fruits, tenez compte des éléments suivants :

La qualité des fruits : assurez-vous de prendre des fruits de la meilleure des qualités. En général, la qualité des fruits influe beaucoup sur le résultat final ;

Les fruits qui font bon ménage ensemble : certains fruits ont la faculté de faire bon ménage ensemble. À l’opposé, d’autres n’ont pas intérêt à être mélangés, car ils peuvent constituer un danger pour la santé. L’orange et le citron par exemple, font un très bon ensemble ;

Vos préférences : prendre un cocktail de fruits doit être pour vous un moment de plaisir. C’est la raison pour laquelle, vous devrez prendre le soin de parfaitement choisir vos fruits selon vos préférences et selon le goût que vous souhaitiez obtenir finalement.

Pour connaitre les meilleurs assemblages de fruits possibles, consultez cette page.

Avoir le matériel adéquat

Réaliser un cocktail de fruits n’a rien de bien compliqué. Cela est encore plus facile, si vous avez le matériel adéquat pour la préparation du cocktail. Vous aurez majoritairement besoin des éléments suivants :

  • Un mixeur pour les fruits : il servira à mixer des fruits comme la papaye ou l’ananas ;
  • Un pressoir ;
  • Un couteau ;
  • Un éplucheur ;
  • Une carafe ;
  • Des pailles ;
  • Des glaçons.

Les astuces pour une décoration parfaite de vos cocktails ?

Un cocktail c’est une association de différents liquides, de fruit, d’éléments aromatiques et décoratifs en différent dosage. Il peut être alcoolisé ou sans alcool. Les cocktails sont connus sous deux grandes catégories :

·  les longs drinks : Comme leurs noms l’indiquent, ce sont des cocktails à grande contenance. Ils varient de 12 à 25 cl. Ils comprennent dix sous-catégories, dont les cooblers, les coolers, les collins…,

les shorts drinks : contrairement aux longs drinks, leurs contenances varient de 7 à 12 cl. Ils comprennent cinq sous catégories dont les sours, les shooters, les flips…,

 Quoi utiliser pour décorer un cocktail ?

Pour des soirées réussies, quoi de mieux qu’un bon cocktail. Ce breuvage coloré aux mille saveurs allie à la perfection les différents goûts sucré, fruité et alcoolisé. S’il existe bien une chose qui rend les cocktails si attractifs, c’est bel et bien leurs présentations. Elle varie d’un cocktail à un autre. Les décorations les plus connues sont réalisées à l’aide des fruits. Néanmoins, il en existe bien d’autres tels que les poudres de chocolat, de café ou de noix. Ils existent aussi la technique du givrage de verre.

 Rendez vos cocktails attrayants avec des décorations uniques !

Eh oui ! Vous pouvez vous convertir en barman chez vous et réaliser vous même vos cocktails. Épater vos invités en leur offrant des verres à cocktails avec une décoration digne d’un professionnel. Pour y parvenir, vous pouvez opter pour :

·  des décorations à base de fruit. Les ananas, les citrons, les oranges, les grenades, tous peuvent être utilisés. Soyez fou et inventif. Découper en rondelles, en dés ou rassemblés en brochette les fruits ont cette particularité d’apporter un goût de plus à votre cocktail.

·  Des décorations poudrées : c’est l’option la plus facile. Il suffit de saupoudrer l’aliment que vous aurez choisi à la surface de votre cocktail. Veiller à ce que les goûts se marient convenablement.

·  Des décorations du verre à cocktails : la technique la plus connue est celle du verre givré. Lorsque vous lisez l’expression « givrée », vous pensez sûrement à conserver votre verre au réfrigérateur. Eh bien non ! Il suffit de choisir selon la couleur que vous désirez un liquide et du sucre semoule. Plonger votre verre dans le liquide et ensuite dans le sucre. Utiliser le verre qu’une fois le sucre au bord sec.

Les différents types de vins et spiritueux

Lorsque l’on parle de vins et de spiritueux, on a souvent du mal à les distinguer concrètement, et la plupart du temps, on finit par les confondre, ce qui se termine souvent avec une déception. Et c’est justement pour vous éviter ce genre de désagrément qu’il vous est nécessaire de savoir ce qui suit.

Déterminer ce qu’est une boisson spiritueuse ?

Une boisson alcoolisée, une boisson spiritueuse est le fruit de la distillation, macération et infusion de ses matières premières, offrant ainsi un meilleur rendu. Et ce sont ces procédés et ce rendu qui la rend différente de la bière, ainsi que de toute autre boisson obtenue par fermentation. Toutefois, il faut aussi noter que les boissons spiritueuses se dénotent en deux grandes catégories, entre les spiritueux simples et les spiritueux composés. Et il n’est pas chose facile de les distinguer, en étant un novice dans la matière.

Déterminer les différentes catégories de spiritueux

Pour ce qui est des spiritueux simples, elles sont assez faciles à reconnaître et se retrouvent en masse dans les rayons des supermarchés et des grandes surfaces. Elles se reconnaissent à leur arôme et ingrédient, sachant qu’elles sont des eaux-de-vie à base de cidre, de vin, ou de fruits et racines de plantes. Mais on y regroupe aussi le rhum à base de canne à sucre, la vodka à la pomme de terre, ainsi que le whisky à céréales maltées ou non. En revanche, pour ce qui est des spiritueux composés, c’est plus compliqué, car la plupart du temps, on ne les rencontre que dans les caves à vins, et à des prix assez exhaustifs. Ce qui est tout à fait normal, sachant que ce sont des boissons aromatisées, des anisés ou encore des liqueurs et des crèmes, rien à voir avec les spiritueux simples.

Pour faire la différence entre un spiritueux simple et un spiritueux composé, il faut déjà commencer par faire la différence entre spiritueux et boisson alcoolique, et l’œnologie ne s’apprend pas en un jour.

Vins spiritueux : qu’en est-il de leur conservation ?

Le vin spiritueux n’est pas périssable comme les denrées alimentaires. En effet, il se conserve pendant de nombreuses années. Néanmoins, même s’il n’a pas de date limite de consommation, il faut en connaître la date de durabilité minimale. En effet, à partir d’une certaine date, il peut perdre en qualité, mais peut toujours être consommé.

Le stockage des bouteilles de vins spiritueux

Certaines précautions doivent être prises pour conserver les vins spiritueux et préserver leurs qualités. En effet, contrairement au vin, ils ne vieillissent pas en bouteilles. Ainsi, il est recommandé de les maintenir debout. Cela évite de mettre l’eau de vie en contact avec le bouchon, pour prévenir une éventuelle dégradation. Cette position permet aussi de garantir l’étanchéité de la bouteille. En effet, il faut éviter que l’eau de vie entre en contact avec l’air, pour qu’elle ne s’altère pas.

L’oxydation peut dégrader facilement les vins spiritueux, dont les bouteilles ont déjà été ouvertes. Pour mieux conserver ceux qui ont été entamés, il est nécessaire de limiter la quantité d’oxygène des bouteilles. L’astuce consiste ainsi à réaliser un transvasement dans une plus petite bouteille. Une technique plus avancée consiste à ajouter progressivement des billes de verre dans la bouteille, au fil de sa consommation. Vous pouvez aussi trouver des bouchons anti-oxydation, mais dont une fréquente remise peut dégrader l’eau de vie.

Environnement de conservation des vins spiritueux

Les vins spiritueux sont assez résistants aux variations de températures. Néanmoins, il est conseillé de ne pas les exposer à une trop forte chaleur. Les eaux de vie à base de fruits, comme les liqueurs, et les crèmes à base lait, sont à conserver au frais de préférence. De plus, il est également recommandé de conserver vos bouteilles à l’abri de la lumière. D’ailleurs, celles qui sont déjà entamées peuvent se dégrader plus rapidement au soleil. Vous pouvez ainsi les ranger dans leurs boîtes ou étuis d’origine.

Comment détecter la douceur du vin pendant la dégustation?

Blanc, rouge ou rosé, on a tous nos préférences. Sans être des professionnels de la dégustation de vin, nombreux sont ceux qui se fient alors au goût sans même connaître les réelles caractéristiques du vin. Il peut pêtre sucré, acide, fruité, amer ou doux, et plusieurs éléments aident à percevoir chacun de ses éléments. C’est toute une école de savoir déguster du vin et le décrire avec justesse, mais il est possible d’acquérir quelques notions même en tant qu’amateur. Si vous aimez les vins doux, alors voici l’occasion pour vous avec cet article de savoir les reconnaître sans risque de se tromper.

La marche à suivre

Nos sens sont des guides essentiels dans la dégustation du vin. Il est temps pour vous savoir que cette douceur dont vous désirez maitriser les contours n’est rien d’autre que la teneur en sucre du vin. C’est elle qu’il faut rechercher, et pour cela il faudra tenir en éveil vos papilles gustatives; autrement dit focaliser votre attention sur ce que vous ressentirez sur le bout de la langue, car c’est la première sensation que l’on perçoit lorsqu’on met en bouche un vin doux.
Le principe est plutôt simple, trois éléments sont à vérifier pour être certain de la douceur d’un vin. Il y a tout d’abord la sensation de picotement toujours sur le bout de la langue, l’épaisseur du vin ou viscosité élevée que l’on perçoit par des larmes importantes et une sensation de revêtement au niveau du palais,  et enfin une tendance huileuse du vin en bouche.
Avec un ou plusieurs essais, vous serez vous aussi apte à impressionner vos proches lors du partage d’une bouteille de vin. Aussi, la douceur n’est qu’un aspect de la description complète du vin, alors en plus de l’information collectée ici, vous pouvez renforcer vos connaissances et pourquoi pas se pencher réellement vers le domaine de l’oenologie.