Les différents types de vins et spiritueux

Lorsque l’on parle de vins et de spiritueux, on a souvent du mal à les distinguer concrètement, et la plupart du temps, on finit par les confondre, ce qui se termine souvent avec une déception. Et c’est justement pour vous éviter ce genre de désagrément qu’il vous est nécessaire de savoir ce qui suit.

Déterminer ce qu’est une boisson spiritueuse ?

Une boisson alcoolisée, une boisson spiritueuse est le fruit de la distillation, macération et infusion de ses matières premières, offrant ainsi un meilleur rendu. Et ce sont ces procédés et ce rendu qui la rend différente de la bière, ainsi que de toute autre boisson obtenue par fermentation. Toutefois, il faut aussi noter que les boissons spiritueuses se dénotent en deux grandes catégories, entre les spiritueux simples et les spiritueux composés. Et il n’est pas chose facile de les distinguer, en étant un novice dans la matière.

Déterminer les différentes catégories de spiritueux

Pour ce qui est des spiritueux simples, elles sont assez faciles à reconnaître et se retrouvent en masse dans les rayons des supermarchés et des grandes surfaces. Elles se reconnaissent à leur arôme et ingrédient, sachant qu’elles sont des eaux-de-vie à base de cidre, de vin, ou de fruits et racines de plantes. Mais on y regroupe aussi le rhum à base de canne à sucre, la vodka à la pomme de terre, ainsi que le whisky à céréales maltées ou non. En revanche, pour ce qui est des spiritueux composés, c’est plus compliqué, car la plupart du temps, on ne les rencontre que dans les caves à vins, et à des prix assez exhaustifs. Ce qui est tout à fait normal, sachant que ce sont des boissons aromatisées, des anisés ou encore des liqueurs et des crèmes, rien à voir avec les spiritueux simples.

Pour faire la différence entre un spiritueux simple et un spiritueux composé, il faut déjà commencer par faire la différence entre spiritueux et boisson alcoolique, et l’œnologie ne s’apprend pas en un jour.

Vins spiritueux : qu’en est-il de leur conservation ?

Le vin spiritueux n’est pas périssable comme les denrées alimentaires. En effet, il se conserve pendant de nombreuses années. Néanmoins, même s’il n’a pas de date limite de consommation, il faut en connaître la date de durabilité minimale. En effet, à partir d’une certaine date, il peut perdre en qualité, mais peut toujours être consommé.

Le stockage des bouteilles de vins spiritueux

Certaines précautions doivent être prises pour conserver les vins spiritueux et préserver leurs qualités. En effet, contrairement au vin, ils ne vieillissent pas en bouteilles. Ainsi, il est recommandé de les maintenir debout. Cela évite de mettre l’eau de vie en contact avec le bouchon, pour prévenir une éventuelle dégradation. Cette position permet aussi de garantir l’étanchéité de la bouteille. En effet, il faut éviter que l’eau de vie entre en contact avec l’air, pour qu’elle ne s’altère pas.

L’oxydation peut dégrader facilement les vins spiritueux, dont les bouteilles ont déjà été ouvertes. Pour mieux conserver ceux qui ont été entamés, il est nécessaire de limiter la quantité d’oxygène des bouteilles. L’astuce consiste ainsi à réaliser un transvasement dans une plus petite bouteille. Une technique plus avancée consiste à ajouter progressivement des billes de verre dans la bouteille, au fil de sa consommation. Vous pouvez aussi trouver des bouchons anti-oxydation, mais dont une fréquente remise peut dégrader l’eau de vie.

Environnement de conservation des vins spiritueux

Les vins spiritueux sont assez résistants aux variations de températures. Néanmoins, il est conseillé de ne pas les exposer à une trop forte chaleur. Les eaux de vie à base de fruits, comme les liqueurs, et les crèmes à base lait, sont à conserver au frais de préférence. De plus, il est également recommandé de conserver vos bouteilles à l’abri de la lumière. D’ailleurs, celles qui sont déjà entamées peuvent se dégrader plus rapidement au soleil. Vous pouvez ainsi les ranger dans leurs boîtes ou étuis d’origine.